Sepultura/ Sacred Reich/ Crowbar, le report !

• Sepultura/ Sacred Reich/ Crowbar
• 15 novembre 2022 – Élysée Montmartre – Paris
• Texte et photos © Christophe Favière
Merci à Tangui (Garmonbozia) pour l’accréditation


Prévu initialement à La Machine Du Moulin Rouge, le concert réunissant Sepultura, Sacred Reich et Crowbar à très vite été déplacé à l’Élysée Montmartre face à la demande grandissante de places, et c’est une salle comble qui accueillera donc les trois monstres de ce soir !

Les premiers à s’élancer sur la scène sont les américains de Crowbar. Les 4 de la Nouvelle-Orléans balancent leur Sludge teinté de Doom sans trop de fioriture entre les chansons même si Kirk Windstein, son éternelle casquette vissée sur la tête, communique bien avec le public. Leur musique lourde à souhait crée une ambiance tendue. Tommy Buckley est un cogneur hors-pair, Shane Wesley (remplaçant Todd Strange depuis mars) assure une rythmique lourde à la basse, et Matt Brunson envoie toujours des solos puissants. Plus en forme (ou moins alcoolisés !) qu’en 2018 à l’empreinte, les Crowbar restent une valeur sûre a voir au moins une fois sur scène. Une entrée en matière parfaite pour la suite de la soirée !

Set-list Crowbar
1) High Rate Extinction  – 2) Conquering – 3) I Feel The Burning Sun – 4) Bleeding From Every Hole – 5) To Build A Mountain – 6) The Cemetery Angels – 7) Chemical Godz – 8) All I Had (I Gave) – 9) Planets Collide – 10) Like Broken Glass

Fan de la (presque !) première heure, j’étais toujours passé à côté des concerts de Sacred Reich. Autant vous dire que pour moi, c’était presque eux les têtes d’affiche ce soir. Et je n’ai pas été déçu ! Le sourire permanent de Phil Rind fait plaisir à voir. Et près de 35 ans plus tard, sa voix n’a pratiquement pas changé, et il garde ce timbre si reconnaissable. Entre les morceaux, ça parle, ça rigole et ça déclare son amour pour la France. Casquette à l’envers, Wiley Arnett envoie les solos et un sourire de tous les instants, même si on ne m’enlèvera pas une certaine ressemblance avec Hugh Laurie (Dr House), qui lorsqu’il n’administre pas des antibiotiques à spectre large, donne plus dans le Blues que dans le Trash ! Joey Radzwill est déchaîné et balance les rythmiques avec une énergie impressionnante. Le batteur Dave McClain est tout bonnement incroyable, sa frappe est lourde, mais d’une précision redoutable ! La set-list est un vrai régale avec la plupart des « tubes » du groupe de Phoenix. On en redemande, mais l’heure est venue de laisser la place aux boss de la soirée !

Set-list Sacred Reich
1) Divide & Conquer – 2) The American Way – 3) Manifest Reality – 4) Who’s To Blame – 5) Killing Machine – 6) Awakening – 7) Independent – 8) Salvation – 9) Death Squad – 10) Surf Nicaragua

Voici donc presque 40 ans que Paulo Jr (basse) et Andreas Kisser (guitare), entretiennent avec une certaine fierté l’héritage des frères Cavalera et sont donc de retour à Paris pour défendre ce 15e album de Sepultura « Quadra ». Et le moins que l’on puisse dire est qu’ils le font avec détermination. Du début à la fin, l’énergie est le maître mot. Derrick Green (chant) harangue le publique à faire la fête avec eux, et cela fonctionne parfaitement. Les titres s’enchaînent entre vieux morceaux qui font hurler l’Élysée Montmarte (Territory, Propaganda…) et titres plus récents, plus lourds et moins tribaux, mais qui ont le même effet sur l’assistance. On regrettera juste quelques lenteurs dans les enchaînements, et l’absence d ‘une seconde guitare qui se fait cruellement sentir sur les vieux titres malgré la débauche d’énergie déployée par Andreas Kisser pour assurer rythmiques et solos. Admirable ! Un mot sur le phénoménale Eloy Casagrande, le garçon martyrise les fûts avec une puissance impressionnante et reste pourtant un métronome, tout en assurant aussi les parties percussions. Un monstre ! Les lights sont splendides et on en prend aussi plein les yeux. Le final ? Refuse/ Resist, Arise, Ratamahatta (aux couleurs du Brésil forcément !), et enfin Roots. Que demander de plus !
Allez, ramassez vos cervicales et rentrez chez vous maintenant !
Merci les gars !

Set-List Sepultura
1) Isolation – 2) Territory – 3) Means To An End – 4) Capital Enslavement – 5) Kairos – 6) Propaganda – 7) Guardians Of Earth – 8) Last Time – 9) Cut-Throat – 10) Dead Embryonic Cells – 11) Machine Messiah – 12) Infected Voice – 13) Agony Of Defeat – 14) Refuse/ Resist – 15) Arise – 16) Ratamahatta – 17) Roots

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :