The Exploited, le report !

• The Exploited/ LocoMuerte
• L’empreinte – Savigny le Temple
• 16 octobre 2022
• Texte et photos © Christophe Favière
Merci à Julien pour l’accréditation


Les légendes du punk Anglais The Exploited sont de passage à l’Empreinte de Savigny le Temple, une bonne occasion d’aller vérifier si Wattie Buchan a retrouvé la forme après sa crise cardiaque en 2014.

Pour l’heure, c’est à notre gros coup de cœur du Mennecy Metal Fest d’ouvrir le bal. Et comment dire, ils ont encore fait mieux que le job ! A mon sens ils ont volés la vedette (ou du moins fait jeu égal) avec The Exploited ! Leur crossover Trash/ Punk/ / Hard Core/ Metal fait mouche auprès d’un public qui ne connaissait visiblement pas le groupe. Nico Loco (basse) est un véritable Zébulon, il court partout sur scène, provocant le public, le poussant à la fête. El Termito (chant) est complètement déchainé, sautant, dansant, se jetant dans le public tout en continuant à chanter. El Mitcho (guitare) donne tout ce qu’il a en permanence, sortant des riffs impressionnants de sa Gibson Flying V. Quant au nouveau batteur El Floco, il reste impassible tout en martelant sa batterie de façon métronomique. Leur capacité à impliquer la salle produit un effet ultra festif. Ça pogote, ça slamme, ça dance, ça gueule, bref LocoMuerte c’est mui, mui caliente ! On aura droit à une invasion de la scène et un Wall Of Death. Le concert s’achèvera sur un inédit « La Vida Loca » qui devrait figurer sur leur prochain album à paraître le mois d’avril et produit par Stef Buriez de Loudblast. Détail qui ne trompe pas, le stand de merch sera pris d’assaut à la fin du concert !

Setlist : Tiro pa matar – La Brigada de los Muertos – Corazon a calle – Rumble – Bandolero – Ronque – Sangre por Sangre – Barrio – Mi Familia – En la calle muero – La vida Loca

Après un petit arrêt au bar histoire de se réhydrater, les Anglais prennent possession de la scène de l’Empreinte. Et c’est une déferlante de punk Old School qui s’abbat sur le public. Les légendes enchainent les titres à une vitesse fulgurante. Wattie harangue le public en permanence, la provoc’ étant son fond de commerce, il y va à fond et à 65 ans, il assure grave le bougre ! Robert Halkett (basse), sourire de tous les instants, arpente la scène, balançant ses dreadlocks et martyrisant sa basse. Steve Campbell (guitare), envoie du très, très gros son. Quand à Wullie Buchan, il frappe comme un bucheron sur sa batterie. Je ne les avais pas revu depuis leur concert de 2016 au Glazart, et force est de constater que les années passant n’ont aucune prise sur les punks Ecossais. Et après 75 minutes de fureur, il est temps de libérer une salle en sueur non sans avoir organiser (ou pas !) une invasion de scène où le bassiste préfèrera se rendre au bar avec sa basse pour admirer le spectacle !

Setlist : Let’s Start A War…Said Maggie One Day – Fight Back – Dogs Of War – The Massacre – U.K. 82 – Chaos Is My Life – Dead Cities – Alternative – Noise Annoys – Troops Of Tomorrow – Never Sell Out – Holiday In The Sun – Disorder – Beat The Bastards – Cop Cars – Porno Slut – Fuck The System – Army Life

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :